Film MINA FABULOSA, BOLIVIE, VOYAGE au CENTRE de la MINE à Genève le 26 janvier 2022

A l’invitation de l’association ABM de Genève, Internotes a présenté en visio-conférence le film MINA FABULOSA, VOYAGE AU CENTRE DE LA MINE, réalisé en Bolivie, le mercredi 26 janvier 2022 à 18h30.

Les réactions du public après la projection et le débat:

  • Merci beaucoup pour ce reportage très intéressant. Heidi
  • Est-il possible de visiter actuellement “ce village” et cette mine ? Charlotte
  • Super reportage, c’est impressionnant la vie et le partage dans la communauté  Augustine merci pour ce petit film! Catherine
  • Film très intéressant, merci marie-claire 
  • Magnifique film, mais navrée, même si c’est la coutume et les croyances, je n’ai pas pu regarder le moment où l’on enivre le lama et le moment où l’on met fin à ses jours. Aude
  • J’ai trouvé très intéressant mais malheureusement je dois vous quitter et Bravo ! Heidi
  • Merci beaucoup pour le partage. Pour quoi est-ce que vous n’avez  pas pu parler avec les femmes ? Cecilia
  • Merci Christina et Bernard pour cette super soirée Gérard
  • Je dois vous quitter mais un grand merci pour ce magnifique reportage, enrichi de votre regard qui nous permet de digérer les images un peu violentes Belinda 
  • Merci à tous je dois filer. Bonne continuation à tous. Charlotte
  • Merci beaucoup à Bernard, Cristina et ABM. A une prochaine conférence Pierrick 
  • Un grand bravo pour votre beau reportage et merci pour ce partage qui réveille de vieux souvenirs de 35 ans. Bonne continuation et bonne soirée. Pierre
  • Merci beaucoup pour votre intervention très intéressante Adeline 
  • Merci beaucoup, c’était passionnant ! Bénédicte

 

Le film présente tout d’abord le travail des mineurs d’étain dans une mine coopérative du nord de la Bolivie dans la cordillère royale.

Déchargement du minerai d'étain à Mina Fabulosa, Bolivie
Les mineurs déchargent le minerai d’étain depuis le wagonnet tout juste sorti du “socavon”

 

Il explique ensuite les pratiques rituelles de cette communauté indienne aimara, qui implore la bienveillance du “tio”, le diable de la mine, grâce à de nombreuses offrandes orquestrées par le “maestro”, le sorcier, afin d’éviter les accidents et de protéger la vie des travailleurs.

Un reportage insolite dans une communauté où l’entraide est primordiale pour la survie et culturellement ancrée dans la vie du campement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *